Nos conseils pour se sentir mieux au travail

Nos conseils pour se sentir mieux au travail

Nous passons en moyenne 40 heures par semaine au travail. Si nous ajoutons à cela les heures passées sur le trajet domicile-travail, à dormir, à s’occuper des enfants et de la maison, il ne reste pas grand chose.

Pour éviter le burn-out ou dépression nerveuse vous devez rendre votre environnement professionnel agréable. Nous vous conseillons sur des petites choses à mettre en place pour y arriver.

conseils bien-être au travail

Troquez votre colère contre du positif

Egalement appelé “office rage” ou “colère au travail”, cette sensation peut très vite arriver. Que se soit à cause d’une réflexion d’un collègue ou de son supérieur hiérarchique, d’un mail reçu, d’un bruit gênant ou même d’un manque de papier de le photocopieur : la crise de nerf n’est pas loin !
Mais comment gérer cette contrariété ? Selon plusieurs études, il ne sert à rien de l’étouffer. C’est un peu comme si exprimer ses sentiments permettrait de trouver un épanouissement personnel… et d’éviter de gifler son collègue qui fait trop bruit.
Le sentiment de colère pourrait sans doute être bénéfique, s’il nous donne la force de dire non de changer les choses ou de simplement demander à son voisin de baisser d’un ton, calmement. Etienne Roy, indique dans son livre « Du bon usage des émotions au travail » que « La colère permet d’oser, de poser des limites ou de formuler des exigences ».
Par contre, l’agressivité ne sert à rien ! Nous vous conseillons de rassembler toute votre énergie pour une positive attitude et pour aller de l’avant jour après jour.

Ne torturez pas votre corps

Et oui, comme chacun le sait, rester plusieurs heures d’affilée sur une chaise de bureau peut avoir de graves conséquences pour la santé: cancer colorectal, diabète, obésité, mal de dos, mauvaise circulation sanguine.
Quittez votre chaise au moins une fois par heure pour retrouver une position normale : jeter des papiers à la poubelle, éloigner le plus possible votre imprimante, aller voir votre collègue du 1er pour échanger sur un dossier plutôt que de l’appeler, et profitez-en pour vous étirer.

Faites une pause, et prenez l’air

Comme nous venons de le voir, nous pouvons transformer son ras-le-bol en une chose positive pour avancer. Mais pour le faire, une pause pour s’aérer l’esprit vous permettrai de prendre du recul.
Normalement, le temps de pause réglementaire est de 20 minutes toutes les 6 heures de travail. Certaines études indiquent que la productivité au travail est plus importante lorsque nous faisons quelques minutes de pause toutes les 2 heures. C’est sans doute pour cela que de grandes entreprises du numérique comme Google ou Facebook offrent des espaces détente à leurs employés, leur permettant ainsi de jouer entre eux ou de se reposer, et cela leur permettrai d’être plus réactifs.
Profitez-en donc pour lever la tête de votre ordinateur donc de la moindre occasion pour vous échapper du bureau et d’éviter la routine contre-productive.
Marchez pendant 10 minutes servirait à augmenter la concentration pour les 2 heures suivantes.

bien-etre au travail google-zenyoubien-etre au travail chez google

Créez un espace de solidarité

Le Ministère du travail indique sur son site les “10 solutions pour améliorer la santé psychologique au travail”. Et parmi celles-ci, il conseille de : ” Donner aux salariés les moyens de se réaliser dans le travail. Restaurer des espaces de discussion et d’autonomie dans le travail”.
Bien sur cela est à mettre en application par le gérant de votre entreprise, mais vous pouvez proposer lors de la prochaine réunion de collaborer à la mise en place de cette espace de discussion qui facilitera à coup sur la bonne ambiance au travail.
En effet, pour éloigner les conflits avec ses collègues et créer un climat de confiance, crever l’abscès en mettant en place des discussions régulières ne peut-être que bénéfique.
La bonne ambiance évitera de se rendre à reculons au travail tous les jours, et surtout le Lundi.

Séparez vie privée et vie professionnelle

Une enquête publiée en 2012 a tiré la conclusion que le domaine du travail empiète de plus en plus sur celui de la vie privée. Dans ce rapport, la partie “destruction du quotidien”, précise que “l’intensité du travail rend le quotidien plus pénible et sollicite l’implication de la personne, ce qui n’est pas sans lien avec sa fatigue. Tout travail de la sorte implique alors des moments de répits que la vie privée doit pouvoir offrir.”
On revient ici, en quelque sorte, aux petites pauses toutes les deux, mais sur du long terme: pour éviter le surmenage, il vaut mieux se couper du travail quand on rentre chez soi. L’idéal est de ne plus consulter sa boîte mail une forte fois avoir quitté son bureau.
D’ailleurs le Ministère de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique a publié un rapport présentant différents moyens pour articuler sa vie professionnelle avec sa vie personnelle : assouplissement du temps de travail, meilleurs congés parentaux, temps partiel annualisé.

Détendez-vous en fin de journée

Après une journée de travail, sur ordinateur ou debout, les muscles sont souvent tendus, que se soit au niveau des épaules, du dos, des cervicales, et même les muscles du cerveau… Nous vous conseillons de pratiquer une activité sportive pour évacuer le stress quotidien.
Les plus actifs préférerons une activité sportive intense, comme un footing, un foot ou de la boxe, quant aux autres, une séance de yoga ou de sophrologie fera parfaitement l’affaire pour se déconnecter. Ils existent également des applications de méditation comme par exemple Petit Bambou, à télécharger sur smartphone.

Comments are closed.